L'histoire d'Aéraulec

L’inventeur

Marc est ingénieur « électronicien » depuis 1963 et ingénieur électronique « signaux et systèmes » depuis 1974. Il a, entre autres, travaillé pour le CERCHAR (recherches des charbonnages de France) durant 32 ans et pour INERIS (Institut national de l’environnement industriel et des risques) durant 9 ans.

Il a notamment passé 32 années de sa carrière au CERCHAR (recherches des charbonnages de France) et 9 ans pour INERIS (Institut national de l’environnement industriel et des risques).
C’est à la fois cette longue expérience dans le domaine de la propagation des ondes électromagnétiques en milieux souterrains, et sa connaissance de la complexité du calcul des réseaux d’aérage dans les mines de charbon qui l’ont fortement inspiré pour créer AÉRAULEC.

Ce qui le passionne, c’est la recherche et le développement d’une solution innovante et respectueuse de l’environnement. Marc souhaite contribuer à la rénovation énergétique durable des bâtiments anciens avec/en traitant les murs humides. De plus, l’aventure Aéraulec, c’est une mise en application réelle plusieurs innovations (innovation de produit, de procédé, de rupture) avec des réalisations d’installations diverses et un suivi permanent.

Le commencement

Tout commence chez M. NOEL à NEUILLY-EN-THELLE dans une annexe qui lui sert d’atelier / bureau et de salle de musique.

A l’époque, ce bâtiment en briques pleines des années 1900 admet des problèmes d’humidité sur l’ensemble des murs. Les locaux de cette annexe sont totalement insalubres et impropres à toute utilisation. La mise en oeuvre d’une isolation par l’intérieur est un souhait pour réduire la consommation énergétique de cette annexe. Toutefois, ce n’était pas envisageable. En effet, vis-à-vis des caractéristiques capillaires des isolants (leur pouvoir de capter l’humidité en contact), cela présage une dégradation très accélérée de la résistance thermique en quelques mois.

Les photographies de 2001 ci-contre, mettent en avant les importantes remontées capillaires de l’annexe.

Se trouvant dépourvu d’une solution adaptée à son chantier (dans un budget raisonnable et une isolation immédiate) et, par souhait de conserver les caractéristiques hygrothermiques du bâtiment existant, Marc conçoit en 2005 le système Aeraulec, permettant d’évacuer l’humidité durablement des murs soumis aux remontées capillaires, de façon simple et écologique… la ventilation forcée et contrôlée.

Marc se trouve alors dépourvu d’une solution adaptée respectant un budget raisonnable et une isolation immédiate. De plus, il souhaite conserver les caractéristiques hygrothermiques du bâtiment existant… Il créé alors sa propre solution !
Il conçoit en 2005 le système Aeraulec, qui permet d’évacuer l’humidité durablement des murs soumis aux remontées capillaires, de façon simple et écologique… La ventilation forcée et contrôlée.

Après la 1ère réalisation

Dès la mise en œuvre du système AÉRAULEC et de l’isolation thermique intérieure, ces locaux sont immédiatement redevenus sains et confortables.

Des mesures rigoureuses réalisées en 2012 sur ces isolations thermiques ont montré que les valeurs de leurs résistances thermiques étaient toujours identiques aux valeurs d’origine après 11 ans !

Actuellement, les locaux sont toujours parfaitement sains et confortables. Le démontage récent des prises de courant permet de constater et de confirmer le parfait état de conservation de l’isolation thermique qui résiste à toute altération liée à l’épreuve du temps.

Ces résultats confirment l’efficacité d’AÉRAULEC qui représente la solution pérenne pour l’isolation thermique et assainissement de locaux contenant des murs humides.